Disparition de la PENAP à Poleymieux ?

 

 

Avant d'évoquer la disparition de la PENAP à Poleymieux, il conviendrait tout d'abord de rappeler ce qu'est une PENAP. C'est un outil de protection et de gestion des espaces agricoles et naturels.

 

La Loi du 23 mars 2005 a ainsi donné au département la possibilité de fixer des périmètres d'intervention pour mettre en oeuvre une politique de Protection des Espaces Naturels et Agricoles Périurbains (PENAP).

 

Or, le département du Rhône est particulièrement concerné par l'extension du l'urbanisation loin des centres-villes. Ce département perd en effet, chaque année, 10 km2 d'espaces naturels et agricoles, mais également environ 250 exploitations agricoles. La superficie agricole utile a ainsi baissé de 8,4% de 1988 à 2000.

 

Pour l'ensemble de ces raisons, le Département du Rhône s'est engagé, dès 2005, dans une politique de protection sur l'ensemble de son territoire.

 

Le massif des Monts d'Or est particulièrement concerné. Il s'agit d'un poumon vert, pour une grande part, et particulièrement à Poleymieux, constitué de domaines agricoles et agropastoraux.

 

C'est pourquoi, depuis plusieurs années, les élus de ce territoire s'étaient engagés dans la protection de ce secteur, avec la création, sous l'impulsion de Monsieur Claude PILLONEL, du syndicat intercommunal des Monts d'Or, devenu, en 1996, le syndicat Mixte des Monts d'Or.

 

Or, par délibération du Conseil Municipal de Poleymieux, en date du 10 octobre 2013, la totalité de la PENAP de cette commune disparaissait. Poleymieux est la seule commune des Monts d'Or à avoir abandonné toute la PENAP.

 

Inquiète, l'association "Protégeons Poleymieux" a souhaité rencontrer Madame CARDONA, Maire de notre village, afin de lui remettre un courrier (cf. notre courrier du 4 octobre 2014 sous l'onglet "propos à Madame Cardona"). L'objet de cette lettre était de lui demander de l'aide afin de rétablir la PENAP de Poleymieux et d'échanger avec cette dernière.  

 

Lors de l'entrevue que Madame Le Maire nous a accordée, le 4 octobre, cette dernière a semblé comprendre notre inquiétude et partager notre volonté de rétablir la PENAP.

 

Madame CARDONA nous a ainsi indiqué que l'établissement de la PENAP en 2010 s'était avéré irrégulier. C'est pour cette raison, et par manque de temps pour échanger avec les Poleymoriots, qu'elle avait dû supprimer la PENAP en 2013 (cf. extrait du régistre des délibérations du Conseil municipal - séance du 10 octobre 2013).

 

Toutefois, Madame CARDONA s'est voulu rassurante et nous a informé que le Conseil Municipal allait lancer, dès le début de l'année 2015, une grande concertation de la population de Poleymieux et organiser pour cela plusieurs réunions publiques. Cette dernière nous a également précisé que, pour ce projet, nous serions rattachés à Quincieux, Lissieu et la Plaine des Chères. Enfin, lors de ces réunions, Madame le Maire recevra l'appui technique du Grand Lyon. 

 

D'ores et déjà, et selon ses propos, Madame CARDONA a clairement exprimé sa volonté de rétablir, dès 2015, la PENAP de Poleymieux, à quelques rares exceptions, et ne pas toucher à la coulée verte. A l'issue de cette réunion, Madame le Maire s'est engagée à nous écrire en réponse à notre courrier et nous a demandé d'être présents aux réunions publiques ainsi que toutes les personnes qui souhaitent voir Poleymieux, mais également, ses espaces naturels et agricoles préservés.

 

Si, tout comme nous, la protection de l'environnement et des territoires de Poleymieux est crucial, rejoignez-nous ! Venez aux réunions publiques organisées par la Mairie !

 

De notre côté, nous ne manquerons pas de vous tenir informés au fur et à mesure de l'état d'avancement de ce dossier.